Déjà ça veut dire quoi « Désincarcérer le futur » ?

Ça vient du collectif d’auteurs Zanzibar, c’est de donner une chance au futur de s’en sortir. En octobre dernier, je rencontrai Catherine Dufour et Alain Damasio qui font partis de ce collectif et je trouvais leur approche intéressante. C’est pourquoi je vais essayer de vous exposer ce que j’en ai compris sur cet article.

Par notre mode de vie, on a condamné le futur. Et quand je dis « notre » je parle des politiciens, des grandes entreprises et évidemment de toi et de moi. Alors comment faire pour sauver notre future grâce à l’imaginaire ?

 

un metro qui passe rapidement

Par la dystopie

La première idée serait d’alerter les générations futures des dangers qui nous guettent. En les anticipant, on créée un monde où il est impossible d’accéder au bonheur : une dystopie. C’est ce que l’on retrouve dans 1984 de Georges Orwell, Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley, Hunger Games et  Black Mirror.

Malheureusement il y a un hic dans cette solution : la dystopie nous fascine par l’angoisse qu’elle procure. Les auteurs prennent un plaisir presque malsain à les écrire et nous à les lire. Et au final, au lieu d’en prendre un enseignement, on se résigne à ce futur.

Par l’utopie

Comme le disait Niel Gaiman à la conférence du 14 octobre 2013 : « notre futur dépend des bibliothèques, de la lecture et de l’imagination« . Tout simplement parce que nous ne pouvons créer que ce que nous avons déjà vu ou lu. Alors autant écrire des futurs positifs pour commencer un mouvement de création de solutions, pour désincarcérer le futur. Voilà le pitch du collectif d’auteur Zanzibar. L’idée : Écrire un recueil de nouvelles utopiques.

Si tu veux aller plus loin

Malheureusement, écrire des utopies c’est pas drôle. Bah oui : sans problème il n’y a pas d’histoire.

C’est pourquoi le collectif Zanzibar existe, les auteurs s’y retrouvent pour créer un recueil de nouvelles utopiques. C’est aussi l’idée du projet Bright Mirror. De la même façon Catherine Dufour a écrit le roman Danse avec les Lutins dans lequel elle écrit de manière imagée pourquoi le massacre du Bataclan a eut lieu et comment prévenir de ça.

Alors qu’en penses-tu de l’utopie ? Est-ce que tu en lis/écris/vois ? As-tu déjà eu vent de ce mouvement ? Que penses-tu de l’utopie pour désincarcérer le futur ?